Plusieurs jours après la décision de la Cour de cassation, la phrase « le meurtre de Sarah Halimi ne sera pas jugé » indigne, révolte et attriste. Cette phrase, 15 ans après l’assassinat antisémite d’Ilan Halimi raisonne avec une violence inouïe. La souffrance que cette décision occasionne nous rappelle à quel point la reconnaissance collective du danger mortifère de l’antisémitisme est nécessaire. La justice a rendu sa décision. Selon la Cour de cassation, le crime était celui d’un fou et le...

lire plus