Mardi 30 mars, le Sénat a entamé l'examen du projet de loi confortant le respect des principes de la République. Ce qu’il se passe est profondément liberticide. Si le projet de loi au départ devait « juste » - et c’était déjà très problématique - renforcer le contrôle à priori des associations loi 1905 et des associations loi 1901 (fin du régime de confiance, contrat d’engagement, responsabilité des associations vis-à-vis des prises de position de ses membres), les amendements sénatoriaux vont...

lire plus